jeudi 25 juin 2015

Chook Race - Foggyview



English version here.

Notre premier contact avec Chook Race (“Course de poulet”) remonte à quelques années via une compilation, New Centre of Universe (Antifade 2012), qui regroupait la plupart des bons groupes de rock établis en Australie.
Celle-ci et son 2ème volume se sont peu à peu rendues indispensables, persistant à tourner encore et encore sur nos platines tant on y trouve un condensé terriblement bon de cette scène actuelle, foisonnante et lointaine.
Depuis, on creuse les différentes discographies et univers de tous ces groupes car il faut se rendre à l’évidence, le rock underground kangourou nous a toujours offert un bon nombre de formations meilleures les unes que les autres.
On peut remonter aux Saints et Radio Birdman, The Clean (pour la Nouvelle Zélande et bien évidemment toute la galaxie Flying Nun Records) et leur influence immense et puis plus récemment Eddy Current Suppression Ring, UV Race et leurs nombreux rejetons, Dick Diver, King Gizzard, Frowning Clouds, Living Eyes, Straight Arrows, Bachelor Pad etc... la liste est tellement longue!
Et puis, aucun d’entre eux n’est une pale copie de l’autre, ce qui les rend d’autant plus intéressants.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos poules, et concentrons nous sur les Chook Race, trio composé de Carolyn, Rob et Matt et originaire de Melbourne. Ils viennent de sortir il y a quelques mois leur 1er LP, About Time, petit bijou de jangle pop rock qui les éloigne de leurs début plus garageux mais se révèle un peu plus comme une belle claque à chaque écoute.
Ça parle de temps, passé, pour la filiation évidente avec la pop anglaise des 80/90’s, C86, (d’autant que la chanson d’ouverture Dentists nous renvoie évidemment au groupe éponyme de cette époque) ou américaine (The Feelies), avec des mélodies mélancoliques transposées au temps présent et autres réflexions futures. Mais rien de triste pour autant. Plutôt chaleureux et rassurant. 
Candeur musicale, où l’énergie alterne avec des moments plus intimes (Always on time, Good for me...), et où les voix masculines et féminines se croisent sur des riffs ardents et autres montées instrumentales exaltées (Clever, Outbound, Tables Turned...), autant de précieuses chansons attachantes.

On vous conseille donc absolument d’écouter et de vous procurer ce bel album, masterisé par Mikey Young (ex Eddy Current), toujours dans les bons coups, et qui pour information va logiquement être réédité par nos compatriotes de Beko Disques. Excellent choix.




Matt a gentiment répondu à quelques questions :

"Salut, je m’appelle Matthew. Je joue de la guitare et partage le chant dans le groupe Chook Race. Nous venons de Melbourne en Australie. En ce moment même, on est jeudi soir et il fait frais à Melbourne. Je suis à la maison et profite de l’absence de mes colocs pour me poser, emmitouflé devant la cheminée, à me faire griller des châtaignes. Chacun a sa technique pour faire griller ses châtaignes, la mienne est d’inciser un X sur chacune avant de les placer dans le feu. Cela permet de retirer la coque très facilement, une fois prêtes. Je pense aussi que je vais faire cuire des patates pour ce soir."




x Votre définition du rock and roll ou de la musique ?


J’essaie de ne pas penser trop fort à la musique – Ce qui est un peu compliqué quand, de manière générale, on pense un peu trop à tout! Bien que ma famille ne s’intéresse pas du tout à la musique, j’ai toujours eu une guitare près de moi. Ça ne répond pas vraiment à la question...


x Une image ?




Depuis le lycée, je suis fasciné par la série „ Black Board Paintings“ de l’artiste américain Cy Twombly, qu’il a produite entre 1966 et 1971. Il y a quelque chose de magnifique qui se dégage de la fluidité de ses mouvements, parfaitement captés grâce à un si grand contraste.


x Pire cauchemar ?


Dans le passé, j’ai occasionnellement souffert de ce que j’ai compris plus tard être la paralysie du sommeil. C’est vraiment effrayant. Dans le pire des cas, j’essayais désespérément de me réveiller, pour ne seulement me réveiller qu’en rêve, dans un autre rêve, et moi toujours paralysé!


x Un endroit préféré ?

J’adore les grand paysages sauvages et je prends beaucoup de plaisir à observer l’ordre naturel des choses. Quand tu concentres toute ton attention et ta patience sur la nature, il y a tellement de superbes et minuscules détails qui en ressortent.


x Une citation :

... Simplicité, Simplicité. (... Simplify, Simplify.) Henry David Thoreau


x Discographie :

- Split K7 with Bad Aches (Self-released 2011)



- Chook Race 7” (Self-released 2012)



- New Centre of the Universe vol. 1 compilation (Antifade Records 2012)



- Power Nap K7 (Antifade Records 2013)

- Split 7" with Unity Floors (Mystic Olympic Records 2014)



- About Time LP (Self-released 02/2015) + soon Reissue via Beko Disques ?



- Compilation Beko "Oz do it better vol.2" 2015



- " On travaille actuellement à l'écriture et l'enregistrement de nouvelles choses qu'on sortira cette année. "





B. - FGC.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire