vendredi 11 avril 2014

Bachelor Pad - Foggyview


English version here.



Le quartet australien aime se présenter comme "une bande de crétins influencés par la bière bon marché et le poulet épicé qui feraient du Ramones avec un chromosome en plus". Ça donne envie non? Jetons un œil à leur travail récent et embarquons pour une petite balade fuzzy autour de leur discographie.

Leur 1ère sortie date de 2011 avec la cassette "No Brains, No Headache", sur laquelle on découvrait un punk lo-fi aux mélodies accrocheuses. Le charme de ces premiers enregistrements (surement dans leur chambre) posait les bases d’un réel potentiel. On avait d’ailleurs playlisté leur excellente chanson "Summer Is Coming" dans notre mixtape WOL12.
Suivra en 2012 l’EP "Everyone Who's Not Us Can Suck It" sur lequel on trouve des chansons aux titres aussi hilarants que stupides comme "Katy Perry's Amazing Breasts" et on commence à bien cerner la bande de jeunes. Ils font évoluer leur style, difficile à définir, entre compositions lorgnant vers le surf rock mais toujours habitées de punk sec et de chants râpeux, mais après tout, est-il vraiment important de les cataloguer?
Dooming Out, leur nouvel album sorti en janvier 2014, est rempli de titres dansants et entrainants tels que "Movin' On’", "Never Coming Back" and "Fried". Les mélodies rêveuses y cotoient un surf rock kitsch (dans le bon sens du terme) mais aussi d’autres pépites brutes comme "Greaseball" qui, au fil des écoutes deviennent incontournables. On peut d’ailleurs évoquer d’autres artistes tels que Ty Segall, Splashh and Fidlar dans le même genre.
Bien joué Bachelor Pad, on peut dire que vous avez assuré! À recommander donc...






Huw a gentiment répondu à nos questions :

"Bachelor Pad est un quatuor rock composé des 4 plus grands individus venant de la capitale mondiale du Rock n Roll, Sydney (Australie). On utilise des pédales fuzz, des claviers Casio, en chantant à côté de la plaque pour concocter la meilleur powerpop que vous n’ayez jamais entendu."


x Votre définition du rock and roll ou ce que vous ressentez en jouant de la musique ?


On fait de la musique pour le plus petit dénominateur commun. Être intelligent et original, c’est complètement surfait. À quoi ça sert d’essayer de faire quelque chose de nouveau alors que c’est tellement fun de jouer les 3 mêmes accords encore et encore ? On se sent bien quand on joue car les gens nous filent des bières gratos.


x Une image ?



The Saints sont le 1er groupe de punk Australien et ont sorti leur 1er 7’ en 1976. Ed Kuepper (l’un des fondateurs) n’avait pas d’ampli donc il jouait directement branché sur ses enceintes de chaine stéréo. Ils venaient du Queensland qui était l’État le plus arriéré et conservateur d’Australie et ils ont tout emporté sur leur passage. Même si je trouve que le mot "punk" est stupide, ils sont de loin le plus grand groupe de punk ayant jamais existé.


x Pire cauchemar ?


Avoir la gueule de bois au boulot. C’est une vrai lutte…


x Un endroit préféré ?

Le coin en plein air de notre pub local, un dimanche après midi à boire des pichets de bières avec mes potes.


x 3 albums :

- Gerling – Children of Telepathic Experiences:
LE plus grand groupe australien des 90’s, ce qui n’est pas peu dire sachant qu’à l’époque il y avait à faire (écoutez par exemple The Hard-Ons, Custard, You Am I, Regurgitator, Happyland, Magic Dirt, Mach Pelican, et TOUT ce qui passait dans l’émission Recovery sur ABC TV).
Cet album passe aisément d’un genre à l’autre dans une même chanson et on s‘est d’ailleurs appelé "Bachelor Pad" en référence à leur titre du même nom.

- Thee Oh Sees – Help:

Un chef-d’œuvre moderne. Un jour j’écrirai une chanson aussi bonne que " Enemy Destruct " mais en attendant je ne peux que continuer à l’écouter.

- Eddy Current Suppression Ring – Primary Colours:
Le meilleur groupe de rock australien actuel. Les champions DIY qui sont allé conquérir le monde. Le son de guitare le plus incroyable que tu peux obtenir simplement en te branchant et en jouant. Mikey Young est un génie, et il a d’ailleurs masterisé notre dernier album.



x Une citation :

" Boy oh boy, wow wee, how about that? " – Brian Taylor (ancien joueur de football australien et commentateur sportif)


x Discographie :

- No Brains No Headache (9 song tape) Auto-produit



- Everyone Who’s Not Us Can Suck It 7' Auto-produit



- Dooming Out LP Auto-produit



- Nouvel EP prévu avant la fin de l’année


Polina.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire