mardi 30 octobre 2012

WOL XIV - Music Selection


 



 Clique sur l'image pour choper la sélection ou là !

Merci à tous les artistes et labels et merci d’acheter LP, EP, CD, cassettes, mp3 de ces artistes et d’aller les voir jouer.
Merci à JL pour la cover.


English version here




x_Halasan Bazar_Tin Foiled

On débute avec les danois Halasan Bazar, qui sont pour l’instant assez inconnus mais sans conteste l’une des plus belles découvertes de l’année. Tin Foiled tourne en boucle et pour longtemps ! Jugez-en par vous-même… Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à aller lire notre récent entretien avec Fredrik leur frontman. Leur album « How To Be Ever Happy » est magnifique et je pèse mes mots. Il est sorti en cassette et en téléchargement sur l’excellent label Moon Glyph. Ils préparent un nouvel album qui bénéficiera logiquement d’une sortie en vinyle pour 2013. Ils veulent venir jouer en France donc n’hésitez pas à vous rencarder pour les faire jouer, ils le méritent non ?



x_Mac Demarco_Freaking Out the Neighborhood

Nouvelle sortie chez Captured Tracks qui n’en finit pas d’enchainer les choix judicieux.
On avait découvert le canadien Mac Demarco avec son "Rock and Roll Night Club EP" où il jouait au crooner des bas fonds. Il nous revient avec un premier album, intitulé " 2 ", déconcertant d’excellence dans le genre musique de slacker aux mélodies fines et insolentes de facilité. Il sera en concert au Point FMR le 2 /12 avec son pote de label Chris Cohen qui a d’ailleurs lui aussi sorti un superbe album. Soirée à ne pas louper!



x_Gap Dream_A Little Past Midnight

Outsider de l’année 2012, Gap Dream, projet de Gabriel Fulvimar a tout d’abord sorti son album éponyme en cassette chez Burger Records qui a ensuite décidé de l’éditer en vinyle tellement il en vaut le coup. Gap Dreams vient également de sortir un nouveau 7’’, cette fois ci chez Suicide Squeeze, nommé Ali Baba avec en face B cette géniale chanson « A Little Past Midnight ».



x_The Mallard_Mansion

Pensionnaires de Castle Face Records, les californiens ont sorti un superbe album cette année intitulé « Yes on blood » qui ressemble à une messe rock and roll où ces sorciers et sorcières de San Francisco nous obligeraient à chanter, danser, et boire des potions alcoolisées au son de leurs incantations diaboliques mais totalement irrésistibles… Pas mal d’actu pour eux puisqu’ils sont également sur la compilation tribute to Velvet Underground avec leur reprise de "There She Goes". Ce disque réunit la crème de la Bay Area et sort en novembre à l’occasion du 45e anniversaire de l’album à la banane (toujours) via Castle Face Records.



x_Ty Segall_Femme Fatale (Velvet Underground cover)

Celui-là, il n’arrête jamais… on fera le bilan à la fin de l’année.
On l’avait laissé cet été avec son Ty Segall Band et l’album Slaughterhouse (In The Red Records) qui (sans métaphore) défonçait tout sur son passage. Il est revenu il y a quelques semaines avec un nouvel album qui tue « Twins » (Drag City). On le verra bientôt en concert lors de sa tournée européenne, et du côté de Paris au festival BBMix le 24/11 prochain avec Chain And The Gang, The Rebel et Misfit’s Galleon.
Il a bien évidemment aussi participé à la petite sauterie de reprises du Velvet avec ses copains de Castle Face Records, et sa version de Femme Fatale est vraiment… fatale…




x_Lantern_I Don't Know

Les américains Zach et Emily expérimentent et ré-imaginent sans se poser de question un rock and roll pur sang dans un nihilisme assumé. Leurs compositions sont brutes et abrasives et il en ressort des brûlots cultes dont on peine à décrocher. Proches de Dirty Beaches, ils ont sorti des choses impossible à louper chez plein de labels incontournables comme Bathetic Records, Night People, Electric Voice, Mammoth Cave, Craft Singles, Mean Streets... « I Don’t Know » est issue de leur cassette Burn Youth (Night People) qui compile leurs premiers travaux. Que dire à part que l’on se prend une énorme claque à les écouter… Leur dernier crime se nomme « Dream Mine » chez Bathetic Records et pousse le bouton de volume encore plus fort dans un esprit plus sale et bien sur plus jouissif. Vivement qu’on puisse les voir en vrai.




x_Blissed Out Fatalists_Don't Stand Far Away

Après les Shoegaze Archives, Captured Tracks continue dans les rééditions via leur nouvelle antenne Body Double Ltd chapotée par Corey Cunningham (Terry Malts) et Matt Kallman. Toujours dans le but de ressortir de l’oubli des groupes ayant marqué l’histoire du rock noisy américain, on a pu découvrir grâce à eux Half Church, et ici Blissed Out Fatalist, groupe post punk de Los Angeles de la fin des années 80 qui mérite vraiment le détour...
Prochaines sorties : Tom Diabo, toutes les infos sont dispo sur le site. À suivre donc…



x_future_Citizen

Nouvelles têtes shoegaze parisiennes mais vieux copains de l’underground rennais, ces gens là seraient apparemment tombés dans une marmite pleine de Jesus & Mary Chain. Tu ajoutes à ça du talent + une boite à rythme, une guitare, une basse et un 57 et c’est parti ! Et plutôt bien parti d’ailleurs… Vu qu’ils n’ont pas encore sorti beaucoup de morceaux, on en redemande !



x_Brothers in Law_Holy Weekend

Voici nos italiens préférés et leur petit hit « Holy Weekends » qu’ils ont sorti il y a quelques mois sur leur Gray Days EP ( We were never being boring / Cf-Records / Matta Lab). Je vous invite à aller relire notre entrevue avec eux pour les découvrir un peu plus. Ils se devaient évidemment de figurer dans notre sélection. On attend avec impatience des nouvelles d’eux car ils ont enregistré plein de chose cet été. Ciao raggazo !



x_Beat Mark_Speed Of Sound

On ne va pas cacher qu’on aime bien les Beat Mark, mais bon, ils le méritent. Ils continuent leur petit bonhomme de chemin avec leurs précieuses chansons, trop rares… On peut toujours se consoler en allant les voir en concert, pour la Toussaint d’Inchallah Records à l’Espace B avec les excellents Hell Shovel.
Leur dernière sortie est un split avec Two Bit Desperados (très belle découverte d’ailleurs) avec cette belle chanson Speed Of Sound, qui nous restera dans la tête pendant bien longtemps. Vous pouvez vous le procurer sur les sites des excellents labels italiens Shit Music For Shit People et Way Out There Records.
En concert aussi à la Machine du Moulin Rouge le 29/11.



x_Bare Wires_School Days

Quand Matthew Melton a annoncé il y a quelques mois la fin de Bare Wires, on était bien triste tant ses chansons nous ont bercées ces dernières années. Le californien a toujours eu le chic pour sortir des mélodies arrache coeurs au riff dévastateurs qui rendaient la gente féminine complètement folle. « Idle Dream » porte plutôt bien son nom pour un album d’adieu (le 27/10 chez Southpaw) et c’est un bel adieu même. On y retrouve tout ce qu’on aime chez Bare Wires mais cette fois-ci teinté d’un peu plus de mélancolie, la preuve avec leur dernière chanson School Days…
Mais séchons nos larmes et rassurons-nous, Melton a plus d’un tour dans son sac et il prépare de belles choses avec son nouveau groupe Warm Soda qui a déjà sorti quelques morceaux et notamment la reprise d’ "I’m Waiting For My Man" du Velvet Underground pour l’album hommage de Castle Face Records... Vive la Melton !



x_Crusaders of Love_Lonely City

Les furieux lillois sont toujours en croisade pour le rock and roll et ça fait du bien. Leur dernier album « Take It Easy But Take It » (FDH Records) est sorti en juillet dernier et après l’avoir usé cet été, il nous permet aujourd’hui de garder le moral en ces temps gris. Leur power pop est toujours plus léchée, rageuse et encore plus acérée. Bref un super album, il est là le talent ! Dans les chansons ayant pour thème « City », on a pu compter entre autres sur The Jam et In The City, The Only Ones et City Of Fun, et bien il faudra dorénavant y ajouter Lonely City des Crusaders of Love…
En tournée dans toute la France et ils reviennent à Paris le 29/11 @ La Machine du Moulin Rouge.



x_Useless Eaters_Black Night Ultraviolet

Seth Sutton fait parti de cette génération d’artistes ultra prolifiques qui ne cessent de sortir des trucs dans tous les sens, toujours avec rage et fougue mais où le talent est définitivement là. On se demande toujours quand ça s’arrêtera car ça va parfois trop vite pour nos oreilles mais on ne va pas s’en plaindre non ? Ce n’est pas un hasard s’il a collaboré avec Ty Segall et Jay Reatard (entre autres)… Vous pouvez vous procurer ses albums punk garage DIY (s’ils ne sont pas sold out) sur tous ces labels : Shattered, Goner, Mastermind, Jeth-Row, Goodbye Boozy, Nashville's Dead, Tic Tac Totally, Gold Tapes, Burger, Jolly Dream, Jeffery Drag, Anti-Fade
En 2012, on conseillera son dernier et terrible LP « C’est Bon » chez Southpaw, le 7’ « Addicted to the blade » chez Tic Tac Totally et tout dernièrement le maxi « Black Night Ultraviolet » chez Manimal Vinyl d’où provient cet extrait.
À la prochaine Seth ?



x_Scott & Charlene's Wedding _I Wanna Die

L’Australie est tellement lointaine pour nous européens qu’on a heureusement la chance d’y être connecté grâce à une scène rock qui fourmille, avec entre autres Eddy Current Suppression Ring, Twerps, Dick Diver, Total Control, Peak Twins… la liste commence à être longue… Scott & Charlene's Wedding est une récente et belle découverte même s’ils s’activent depuis quelque temps déjà dans cette scène underground australienne. L’artiste électron libre Craig Dermody est derrière ce projet et a récemment déménagé à New York. « I Wanna Die » est issue d’un magnifique split avec Peak Twins qui a été sorti conjointement par les labels Bed Room Suck (Australie) et Night People (US). On reparlera d’ailleurs très rapidement de ces derniers tant leurs sorties sont de qualité…



x_Each Other_An Instant

Ces nouveaux venus canadiens viennent de sortir un EP « Heavenly Spaced » qui leur promet un bel avenir. C’est frais, désordonné et nous rappellent parfois les très regrettés Women, le côté pop en plus. C’est à découvrir absolument et ils passent en concert au Point FMR (le 14/11) avec Action Beat.



x_Sic Alps_Moviehead

Les vétérans californiens ont sorti leur dernier album le mois dernier (éponyme chez Drag City) pour lequel ils se sont quelque peu éloignés de leurs précédents travaux au son lo-fi pour une production plus claire et affinée ou l’on y croise même des cordes ! On y perd absolument rien au change et cela les conforte dans leur propre légende tant leurs compositions en sont sublimées.



x_Venera 4_Seabed Terror

On finit sur des nouveaux venus au grand potentiel. La formation parisienne nous emmène dans son univers sombre et puissant avec leur premier morceau (en exclusivité), Seabed Terror, shoegaze brumeux et mélodie imparable, on va donc les suivre avec beaucoup d’attention…


Keep the faith!

B.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire