jeudi 27 janvier 2011

Electrisant



Carnet de croquis dans une main, crayon dans l’autre, une jeune nana brosse le portrait des membres du groupe Adam Kesher, tout en dansant sur « Gravy Train», « Hour of the Wolf» ou encore « Knock Myself Out». Si bien que la mine du crayon semble suivre les rythmes entrainants des morceaux du groupe Bordelais. La scène se déroulait vendredi dernier, lors de leur carte blanche, à Mains d’œuvres « lieu pour l’imagination artistique et citoyenne» situé à Saint-Ouen. Carte blanche moyennement réussie puisque je n’en retiendrais que leur concert.
La dernière fois que je les ai vus en live c’était il y a un an, au Raspoutine, où la déco surchargée et les prix exorbitants des boissons avaient totalement gâché la soirée (voir l'article). Rien de tout ça à Mains d’œuvres, endroit simple et accueillant, où le couloir des toilettes protège les fumeurs invétérés des assauts du froid. Atmosphère qui sied bien mieux aux Bordelais qu’une rue adjacente aux Champs-Elysées. Pas étonnant donc que leur live ait été électrisant. Le public a même dansé. Oui, oui, dansé ! Passer une soirée en banlieue doit avoir un effet enivrant sur les parisiens… Sauf sur mon voisin qui, n’hésitant pas à tourner le dos au groupe, s’est très rapidement assis sur un côté de la scène. Et pourtant, pénétrer dans la bulle d'Adam Kesher revient à rêver tout éveillé. La voix du chanteur vient caresser les synthés. Les jambes s'agitent, les épaules frémissent, les hanches se balancent. Et le temps, déformé, rend le réveil brutal.
A peine le temps de boire une bière et d'écouter les morceaux que passent des membres du collectif Entrisme que la soirée se termine déjà. Mais on reviendra surement à Mains d’œuvres ce week-end, pour assister aux concerts des Vaselines et de Heavy Trash dans le cadre du festival Mo’Fo.
Quant à Adam Kesher, pas de panique pour ceux qui les ont loupés, ils repassent le 7 avril à la Boule noire. En attendant, vous pouvez toujours vous échauffez en (ré)écoutant leur superbe dernier album « Challenging Nature ». 

RollK! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire